Les pattes d’ours (+ recette de la pâte danoise)

Les pattes d’ours sont des viennoiseries faites à base de pâte feuilletée levée (comme pour les croissants) et de pâte d’amande. L’association entre le croustillant de la pâte feuilletée et le moelleux délicat de la pâte d’amande donne un gâteau bon à tomber. C’est juste merveilleux.
Il est important d’essayer de faire en sorte qu’elles ressemblent à des pattes d’ours, même si ça ne marche que si on les voit de loin.

1005223.jpeg

1005229.jpeg

La recette se réalise en trois temps et peut paraître un peu complexe à première vue mais rassurez-vous, c’est en fait assez simple à réaliser. Vous devez juste penser aux temps de repos car la pâte met bien plus de temps à faire dodo que vous n’en mettrez à la travailler.

Vous pouvez aussi (mais ce serait dommage) passer directement à la troisième étape et utiliser une pâte à croissant et une pâte d’amande du commerce.

Pour info, j’ai adapté cette recette de ce site.

1ère étape : La pâte danoise (c’est une pâte levée feuilletée mais contrairement à la feuilletée classique, il y a un œuf dans la détrempe)

Pour une belle pâte d’environ 750g, il vous faut :
– 100ml de lait
– 30g de sucre
– 1,5 cuillère à café de levure de boulangerie instantanée
– 300g de farine (+2 cuillères à soupe)
– ½ cuillère à café de sel
– 1 œuf
– 200g de beurre 

Commencez par délayer la levure dans le lait préalablement tiédi.

 1005185.jpeg

 1005189.jpeg

1- Préparez la détrempe : versez (dans un robot pour les plus équipés, dans un grand saladier sinon) la levure et le lait sur les 300g de farine. Commencez à malaxer puis ajouter le reste des ingrédients, sauf le beurre !
Pétrissez bien tout ça une bonne quinzaine de minutes (oui, ça fait les muscles).La pâte est collante, c’est normal, mais vous pouvez ajouter un peu de farine si vraiment ce n’est pas possible de pétrir.
2- Laissez la pâte lever dans son saladier recouvert d’un linge propre.
Après une demi-heure de levée (la pâte doit avoir quasiment doublé), mettez la pâte au frais pour la nuit.

 1005194.jpeg

1005192.jpeg 3- Avant de passer au feuilletage, attaquez le beurre (au sens propre).
Prenez une feuille de papier film, placez le beurre dessus et ajoutez les 2 cuillères à soupe de farine. Placez une seconde feuille de papier film et, à l’aide d’un rouleau à pâtisserie, frappez le beurre !S’il s’étale trop, coupez les morceaux qui dépassent du carré, mettez-au milieu du beurre et recommencez !
Vous devez obtenir un beau carré de beurre tendre, jaune pâle et… étalable, à défaut d’un autre terme.Laissez refroidir le beurre au frais.
 4- Étalez la pâte en un beau carré et mettez le beurre froid au milieu. Refermez le comme une enveloppe (je sais, sur la photo, ce n’est pas une enveloppe mais ça a fonctionné quand même, c’est l’important).
Bref, enfermez le beurre, tapez encore un peu sur la pâte pour être sûr que le beurre touche bien toutes les parois de la pâte (et aussi pour passer vos nerfs, si vous avez besoin).


1005196.jpeg

 1005200.jpeg

5- Étalez la pâte en rectangle et faites trois tours simples : repliez le premier tiers supérieur de la pâte vers le centre, pareil pour le tiers inférieur (imaginez que vous pliez une feuille en trois : d’abord le haut, puis vous recouvrez avec le bas, bah là c’est pareil).
Vous avez un premier tour.
Laissez la pâte reposer une vingtaine de minutes au frais et remettez là devant vous comme elle était au moment du 1er tour (fermeture de la pâte vers le haut donc). Tournez-la d’un quart de tour (fermeture vers la droite), étalez en rectangle et repliez en trois comme précédemment. C’est le deuxième tour.
Recommencez une fois pour le troisième et ultime tour.
La pâte doit encore faire dodo au frigo pour 1h et vous pourrez transformer la pâte en pattes.

1005202.jpeg

2ème étape : la pâte d’amande

Vous allez avoir besoin de :
– 100g d’amandes blanchies et moulues
– 60g de sucre glace
– 1 blanc d’œuf
– un petit peu d’extrait d’amande amère (si vous n’avez pas, ce n’est pas grave)

 1005203.jpeg

 1005205.jpeg

1- À l’aide de votre batteur électrique et de ses embouts crochets, mélangez les ingrédients jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse et homogène.

3ème étape : le façonnage des pattounes 

Pour une douzaine de pattes d’ours, d’ourse et d’ourson (ne sachant pas faire deux gâteaux de la même taille, j’ai fait toute la famille), il vous faut :
– la pâte danoise
– la pâte d’amande
– un œuf
– quelques amandes effilées

Préchauffez le four à 200°C (th.7)

 1005209.jpeg

 1005210.jpeg

1- Étalez la pâte danoise en un rectangle (attention, si vous n’êtes pas content de votre rectangle, retenez-vous de mettre la pâte en boule pour recommencer, vous perdriez le feuilletage).
Coupez le rectangle en plusieurs rectangles.
2- Faites des boudins de pâte d’amande que vous allez mettre dans les rectangles de pâte, un peu au-dessus de la moitié.

 1005211.jpeg

 1005214.jpeg

3- Avec votre doigt mouillé, humidifiez la partie supérieure du rectangle puis repliez-le sur lui-même. Appuyez légèrement pour souder.
4- Découpez les orteils de l’ours et donnez à votre pâte une forme de patte : pliez-là légèrement en demi-lune.

 1005215.jpeg

 1005217.jpeg

5- Dorez les pattes à l’œuf. Mettez une amande effilée sur chaque orteil pour faire une griffe et recouvrez la patte d’un peu d’amandes.
Enfournez pour 20 à 25 minutes. Laissez tiédir et régalez-vous !

1005219.jpeg

S’il vous reste un peu de pâte, amusez vous (ou faites-en des croissants): 1005226.jpeg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s